Les Aphasies non fluentes : Rééducation des capacités de communication fonctionnelles.

  •  Titre:

    «Les Aphasies non fluentes : Rééducation des capacités de communication fonctionnelles.»

    Avec Présentation de 4 programmes de l’école de Boston : MIT Melodic Intonation Therapy, TAP (Treatment of aphasic perseveration), SPPA, Traitement pour lesstéréotypies VCIU. (N.Helm and al.)
  • Intervenant:

    Sophie CHOMEL
  • Résumé:

    Les Aphasies non fluentes constituent un enjeu particulier pour les orthophonistes, car la prise en charge est souvent longue notamment pourles formes les plus sévères.

    L’objectif est d’amener le patient à récupérer des capacités d’expression orale et/ou écrite fonctionnelles pour pouvoir communiquer avecautrui dans les diverses situations de sa vie quotidienne, et de recouvrer une autonomie et une qualité de vie malgré le handicap aphasique.

    L’école de Boston a défini des programmes basés sur une méthodologie rigoureuse destinés à améliorer l’expression orale de patientsaphasiques non fluents. Ces programmes constituent une approche à part entière pouvant bénéficier aux patients aphasiques si les critères d’inclusion sont respectés.

    Cette formation se propose de former les participants aux programmes spécifiquement dédiés à l’amélioration des capacités expressives etd’entraîner les participants à leur utilisation.

    Il s’agira également de présenter les méthodes ou approches fonctionnelles (systèmes augmentatifs et palliatifs, entraînement des prochesaidants).
  • Programme:

    • 1ère journée:

      • 9h00- 9h15: Présentation du cadre, du formateur et rappel des objectifs de la session. Synthèse et résumé desattentes des stagiaires + retour sur les questionnaire pré-formation (grilles APP).

      • 9h15-9h45: INTRODUCTION : la rééducation des Aphasies non fluentes : un enjeuparticulier pour les orthophonistes?

      • 9h45-10h45:

        • A- Rappels sémiologiques sur les Aphasies non fluentes.

          • Définitions
            1. La Notion de Fluence
            2. Le Mutisme
            3. L’AOS : Apraxie de la parole
            4. Défaut d’incitation spontanée
            5. Troubles phonologiques
            6. Troubles phonétiques
            7. La mémoire de travail
      • 10h45-11h00 : Pause

      • 11h00-12h30:

        • Les différentes aphasies non fluentes
          • Les aphasies vasculaires : Aphasie globale,Aphasie Transcorticale motrice, aphasie de type Broca …
          • Autres étiologies : Aphasie primaire progressiveforme non fluente, Aphasie traumatique
      • 12h30-14h00 : repas

      • 14h00-15h45:

        • B- La rééducation

          1. Méthodologie de Prise de décision thérapeutique
            • Le modèle EBP
            • Vignettes cliniques
          2. Aphasies sévères : La réflexion pronostique :quelle réponse attendre du traitement orthophonique ?
      • 15h45-16h00: Pause

      • 16h00-17h30:

        • Les programmes de l’école de Boston

          • MIT : Melodic Intonation Therapy

            • Méthodologie
              1. Etape 1 : Présentation et entraînement pratique par les participants
              2. Etape 2 : Présentation et entraînement pratique
              3. Etape 3 : Présentation et entraînement pratique

            • MIT et TMR : Quels liens,Quelles différences?
        • 2ème journée:

          • 9h-12h30: avec 15 mn de pause dans la matinée:

            1. VCIU : Traitement ciblant les stéréotypies
            2. SPPA : Programme ciblant la production syntaxique
        • 12h30-14h00 : Repas

        • 14h00-15h45 :
          • Les systèmes de communication augmentatifs et alternatifs
          • Systèmes informatisés
          • Langage gestuel
          • Le dessin
        • 15h45-16h00 : Pause

        • 16h00-17h00 :
          1. L’approche fonctionnelle
            1. Les scripts
            2. Les aidants: aménagements conversationnels

        • 17h00-17h30 : Questionnaire de satisfaction + questionnaire de validation des acquis. Correction et conclusion du stage
  • Durée:

    2 jours soit 14 heures en présentiel
  • Déroulé pédagogique de l’action:

    1. Activité d’analyse des pratiques (APP) en non présentiel, pré-session cognitive(grille à remplir directement sur le internet de l’AEPVLC www.aepvlc.fr).
    2. Session cognitive présentielle.
    3. Activité d’EPP en non-présentiel, post-session cognitive.
  • Mise en œuvre des méthodes HAS:

    Approche dominante : cognitive complétée par une action d’analyses des pratiques articulée avec l’action cognitive.
  • Moyen d’Encadrement:

    Un représentant de l’AEPVLC, sera présent lors de cette formation, pour assurer le suivi de l’enseignement et vérifier lebon fonctionnement de la formation.

    Une liste d’émargement sera signée au début de chaque demi-journée.

    Le responsable des relations avec les stagiaires est joignable par téléphone au 06.95.68.56.74, par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.ainsi que par courrier postal à : AEPVLC – 11 rue du Haut Pavé – 91150 – ETAMPES.
  • Méthodes pédagogiques mises en œuvre:

    • Support power point/pdf remis au stagiaire 10 jours avant le début du module,
    • Supports écrits et vidéos,
    • Ateliers, travaux pratiques, jeux de rôle.
  • Méthodes d’évaluation de l’action proposée:

    Questionnaire d’Evaluation des Pratiques Professionnels:

    La grille d’EPP est une méthode d’évaluation des pratiques qui mesure les écarts entre la pratique réelleobservée et la pratique attendue ou recommandée (recommandations de bonne pratique…) à partir de critères d’évaluation.

    En fonction des résultats d’une première analyse des pratiques professionnels, les professionnels mettent en place desactions d’amélioration de la qualité des soins.

    L’impact de ces actions est évalué par une nouvelle mesure des écarts entre la pratique réelle observée et la pratiqueattendue ou recommandée selon les mêmes critères d’évaluation.

    Questionnaire de satisfaction:

    Un questionnaire de sortie de stage (évaluation critique de la formation par les participants) sera remis auxstagiaires à la fin de la session présentielle.

    Questionnaire d’évaluation des acquis:

    Analyse collective et rétrospective de cas cliniques ayant pour objectif la mise en œuvre et le suivipour améliorer la qualité et la sécurité des soins.

    Questionnaire d’évaluation de l’amélioration des pratiques à distance:

    Les questionnaires de satisfaction font l’objet d’une analyse qualitative et quantitative des résultats pourl’Association.

    Les questionnaires d’évaluation des acquis sont analysés par le formateur.

    L’analyse des réponses aux questionnaires met en évidence les moyens pédagogiques ayanteu le plus d’impact sur la pratique professionnelle des stagiaires, leur satisfaction et leur implication, ce qui permet au comité de pilotage de dégager des axes pertinents d’amélioration des formations ultérieures à mettreen œuvre, en terme de contenu, d’objectifs de formation, et de moyens.
  • Bibliographie:

    • American Speech-Language- Hearing Association (2005). Evidence Based Practice in communication disorders (Position statement). Source internet: http://www.asha.org/docs/html/PS2005-00221.html
    • Aubin, G., Belin, C., David, D. de Partz, M.P.(2001). Actualités en pathologie du langage et de la communication. Marseille : Solal.
    • Berndt, R.S., Mitchum, C. (1995). Cognitiveneuropsychological approaches to the treatment of language disorders. UK : LEA.
    • Chomel-Guillaume S. (2018). Application desprincipes du modèle Evidence Based Practice (EBP) à la rééducation de l’aphasie. Rééducation orthophonique, N°275, pp.75-89.
    • Chomel-Guillaume,S., Leloup, G., Bernard, I.(2010). Les Aphasies : Evaluation et Rééducation. Issy Les Moulineaux : Elsevier Masson.
    • Durieux,N.(2013). Les orthophonistesutilisent-ils les données issues de la recherche scientifique ? Analyse des pratiques afin d’ajuster la formation universitaire. Glossa, 113, pp110-118.Spécial XIIIèmes Rencontres d’Orthophonie.
    • Durieux N., Pasleau F., Maillart C.(2012).Sensibilisation à l’Evidence Based Practice en Logopédie. Paru dans les cahiers de l’ASELF, N°9,pp7-15.
    • Hillis, A. (2002). The Handbook of AdultLanguage Disorders. NY : Psychology Press.
    • Lambert, J.(2013). Rééducation du langage dansles aphasies. In : T. Rousseau, P. Gatignol & Topouzkhanian (Eds), Les Approches thérapeutiques en orthophonie : Tome IV. Prise en charge orthophonique des pathologies d’origine neurologique. Isbergues : Ortho-édition.
    • Maillart C., Durieux N.(2008). L’EBP à portéedes orthophonistes : intérêt et recommandations pour la pratique clinique. Rééducation orthophonique, Vol. 257,pp. 71-82.
    • Mazaux, J.M., Dehail, J.M., Daviet, P.,Pradat-Diehl, P., Brun, V. (2007). Tests et bilans d’aphasie. In : J.M. Mazaux, P. Pradat-Diehl & V. Brun : Aphasies et aphasiques. Issy les Moulineaux : Elsevier-Masson.
    • Nespoulous, J.L., Soum, C. (2007). Eléments deneurolinguistique cognitive : de quelques pièges à éviter dans l’évaluation et l’interprétation des symptômes aphasiques. In : J.M. Mazaux, P. Pradat-Diehl& V. Brun : Aphasies et aphasiques. Issy les Moulineaux : Elsevier- Masson.
    • Pradat-Diehl, P., Teissier., C., Psekine, A.,Mazevet, D. (2007). Le pronostic de l’aphasie : récupération spontanée du langage et facteurs pronostic In : J.M. Mazaux, P. Pradat-Diehl & V. Brun : Aphasies et aphasiques. Issy les Moulineaux : Elsevier-Masson.
    • Sainson C. (2018). Les aphasies, Tome II : Priseen charge. Rééducation orhophonique.N°275.
    • Seron X., Van der Linden M.(2016). Traité deneuropsychologie clinique de l’adulte. Tome 2 : Revalidation. 2ème édition. Paris : de Boeck.
    • Seron, X., Deloche, G. (1989). CognitiveApproaches in Neuropsychological Rehabilitation. Hillsdale : LEA. habilitation. Hillsdale : LEA.