dimanche, 20 mars 2016 09:09

Le DPC et ses évolutions : le changement c’est tous les jours !

Faire et défaire c’est travailler dit un vieux dicton. N’empêche que déconstruire ce qu’on a eu tant de mal à mettre en place fait perdre beaucoup de temps et d’énergie.
La loi HPST avait rendu obligatoire la Formation Continue pour tous les professionnels de santé au moins une fois par an. La question s’est immédiatement posée : mais qui paiera?

Des enveloppes ont été attribuées à chaque profession, et il ne fallait pas être Grand Maître à la Cour des Comptes pour s’apercevoir que le compte n’y serait pas.

Qu’importe ! L’usine à gaz s’est mise en place, les organismes de formation ont dû s’adapter, les professionnels de santé ont dû essayer de s’y retrouver dans le fouillis du site www.mondpc.fr et une fois que tout a été à peu près rodé….on change tout ou presque tout !

De l’obligation annuelle on est passé à un contrôle triennal.
Quelle traduction en langage clair ?

Notre interprétation : une enveloppe annuelle de 852 € est attribuée à chaque orthophoniste qui a donc la possibilité de faire une formation « gratuite » et indemnisée 432 € pour 2 jours de présence, mais si le professionnel ne veut pas profiter de cette possibilité, il ne lui sera demandé de comptes que pour une formation tous les trois ans.
Nous souhaitons avant toute chose que cette interprétation soit la bonne et que nous ne revenions pas au temps de la FCC, où il nous fallait tirer au sort les inscriptions arrivées le même jour !

L’OGDPC va se transformer en ANDPC, nous supposons que quelques changements nous attendent, mais lesquels ?
Les contraintes se sont un peu desserrées en ce qui concerne les étapes à respecter et l’A.E.P.V.L.C vous a entendu lorsque vous demandez des journées complètes en session présentielle. La plupart des modules sont maintenant en deux jours consécutifs, ce qui n’exonère pas les stagiaires de remplir un questionnaire d’impact donné sur place ou quelques temps plus tard par courriel selon les thèmes traités.
Par contre les contraintes imposées aux modules interpro sont toujours les mêmes, ce qui les rend si difficiles à organiser, malgré l’intérêt qu’ils présentent.
Les orientations nationales 2016-2018 sont parues fin décembre. Vous les trouverez à la suite de cet éditorial. Elles sont beaucoup moins ouvertes que les précédentes et nous avons du mal à y inclure des sujets aussi importants et actuels que l’aide aux aidants ou le partenariat avec les enseignants. C’est pour cela que nous avons dû changer l’intitulé de certains modules tout en gardant l’esprit qui les anime.

Nous travaillons afin de garder des stages de qualité tout en préservant le porte-monnaie de l’orthophoniste. Combien de temps allons-nous pouvoir continuer ? Inscrivez-vous et faites connaître votre satisfaction autour de vous, c’est la seule façon de faire vivre un organisme indépendant, à l’écoute des orthophonistes, sans but mercantile.

Nous comptons sur vous.
L’équipe de l’AEPVLC.

JORF n°0292 du 17 décembre 2015

Texte n°41

ARRÊTÉ
Arrêté du 8 décembre 2015 fixant la liste des orientations nationales du développement professionnel continu des professionnels de santé pour les années 2016 à 2018

Orthophoniste :

Orientation n° 1 : l’intervention orthophonique dans les troubles développementaux de l’enfant.

Orientation n° 2 : l’intervention orthophonique auprès des patients cancéreux.

Orientation n° 3 : l’intervention orthophonique dans les troubles de la phonation.

Orientation n° 4 : l’intervention orthophonique dans les troubles d’origine neurologique.

Orientation n° 5 : l’intervention orthophonique dans les troubles de l’oralité.

Orientation n° 6 : l’intervention orthophonique dans les troubles du spectre autistique.

Orientation n° 7 : l’intervention orthophonique dans les handicaps sensoriels, moteurs et mentaux.