Pratique de la ligne de base en remédiation orthophonique des troubles développementaux du langage oral et écrit.

  •  Titre:

    «Pratique de la ligne de base en remédiation orthophonique des troubles développementaux du langage oral et écrit.»
  • Intervenant:

    Gilles LELOUP
  • Résumé:

    La question de la validation des conduites de remédiation des troubles du langage oral et écrit est de plus en plus discutée dans la littérature. Ces dernières années de plus en plus d’étudesscientifiques et cliniques viennent conforter l’impact des interventions de remédiations cognitives. Ces validations s’appuient sur une pratique dite de « la ligne de base » qui permet à court ou à moyen terme de mesurer les gains d’une action remédiative. A cette pratique de ligne de base, il est de plus enplus fait mention d’échelles de type Likert pour mesurer les impacts qualitatifs comme l’estime de soi, la motivation du patient. L’application deslignes de base s’inscrit dans une démarche issue d’une approche clinique fondée sur des preuves (EBP). La proposition de questionnaires s’inscrit dans unedémarche interrelationnelle et écologique qui s’appuie sur l’éducation thérapeutique du patient (ETP) et la métacognition.

    Objectif de la formation:

    Cette formation propose de former les stagiaires au maniement des lignes de base etdes questionnaires dans le cadre des troubles développementaux du langage écrit et oral. Il est conseillé pour cette formation d’avoir suivi des formations surle langage oral et écrit ou d’avoir des références théoriques sur les connaissances actuelles des troubles développementaux du langage.
  • Programme:

    • 1ère journée:

      • 9h00-9h30: présentation du formateur et rappel des objectifs de la session. Présentation de la problématique. Synthèse et résumé des attentesdes stagiaires + retour sur les questionnaire pré- formation (grilles APP).

      • 9h30-10h30 : Mise à niveau des connaissances sur le développement des conduites de validation des entraînements en remédiation orthophonique selon le principe de l’Evidence Based Practice (EBP : remédiationfondée sur des preuves) et de l’éducation thérapeutique (ETP).

      • 10h30-10h45 : pause

      • 10h45-12h30 : Revues de principes d’interventions du langage oral et écrit validées par desétudes scientifiques et cliniques : fréquence, durée et objectif des interventions remédiatives en clinique orthophonique.

      • 12h30-14h00 : pause repas

      • 14h00-17h30 avec une pause de 15 minutes dans l’après-midi:
        Etudes de cas d’enfants et d’adolescents souffrant d’un trouble de la lecture avec miseen place de lignes de base et de questionnaires pour valider les entraînements de remédiation.
    • 2ème journée:

      • 9h00-12h30 avec une pause de 15 minutes dans la matinée:
        Etudes de cas d’enfants et d’adolescents souffrant d’un trouble de l’orthographe avec mise en place delignes de base et de questionnaires pour valider les entraînements de remédiation.

      • 12h30 - 14h00: pause repas

      • 14h00-17h00 avec une pause de 15 minutes dans l’après-mid :
        Etudes de cas d’enfants et d’adolescents souffrant d’un trouble du langage oral avec mise en place de lignes de base et de questionnaires pour valider les entraînements de remédiations. Synthèse des deux journées. Synthèse des deux journées.
      • 17h00-17h30 : Questionnaire de satisfaction + questionnaire de validation des acquis – Correction.
  • Durée:

    2 jours soit 14 heures en présentiel
  • Déroulé pédagogique de l’action:

    1. Activité d’analyse des pratiques (APP) en non présentiel, pré-session cognitive (grille à remplir directement sur le internet de l’AEPVLC www.aepvlc.fr).
    2. Session cognitive présentielle.
    3. Activité d’EPP en non-présentiel, post-session cognitive.
  • Mise en œuvre des méthodes HAS:

    Approche dominante : cognitive complétée par une action d’analyses des pratiques articulée avec l’action cognitive.
  • Moyen d’Encadrement:

    Un représentant de l’AEPVLC, sera présent lors de cette formation, pour assurer le suivi de l’enseignement et vérifier lebon fonctionnement de la formation.

    Une liste d’émargement sera signée au début de chaque demi-journée.

    Le responsable des relations avec les stagiaires est joignable par téléphone au 06.95.68.56.74, par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.ainsi que par courrier postal à: AEPVLC – 11 rue du Haut Pavé – 91150 – ETAMPES.
  • Méthodes pédagogiques mises en œuvre:

    • Support power point/pdf remis au stagiaire 10 jours avant le début du module,
    • Supports écrits et vidéos,
    • Ateliers, travaux pratiques, jeux de rôle.
  • Méthodes d’évaluation de l’action proposée:

    Questionnaire d’Evaluation des Pratiques Professionnels:

    La grille d’EPP est une méthode d’évaluation des pratiques qui mesure les écarts entre la pratique réelle observée et la pratique attendue ourecommandée (recommandations de bonne pratique…) à partir de critères d’évaluation.

    En fonction des résultats d’une première analyse des pratiques professionnels, les professionnels mettent en place des actions d’améliorationde la qualité des soins.

    L’impact de ces actions est évalué par une nouvelle mesure des écarts entre la pratique réelle observée et la pratique attendue ou recommandéeselon les mêmes critères d’évaluation.

    Questionnaire de satisfaction:

    Un questionnaire de sortie de stage (évaluation critique de la formation par les participants) sera remis auxstagiaires à la fin de la session présentielle.

    Questionnaire d’évaluation des acquis:

    Analyse collective et rétrospective de cas cliniques ayant pour objectif la mise en œuvre et le suivi pour améliorer la qualité et la sécuritédes soins.

    Questionnaire d’évaluation de l’amélioration des pratiques à distance:

    Les questionnaires de satisfaction font l’objet d’une analyse qualitative et quantitative des résultats pour l’Association.

    Les questionnaires d’évaluation des acquis sont analysés par le formateur.

    L’analyse des réponses aux questionnaires met en évidence les moyens pédagogiques ayant eu le plus d’impact sur la pratique professionnelle des stagiaires, leur satisfaction et leur implication, ce qui permet au comité de pilotage de dégager des axes pertinents d’amélioration des formations ultérieures à mettre en œuvre, en terme de contenu, d’objectifs de formation,et de moyens.
  • Bibliographie:

    • American Speech-Language-Hearing Association.(2005). Evidence-based-practice in communication disorders (position statement). http://www.asha.org/policy/PS2005-00221/
    • Bragard A & Miallard C (2005). Evaluation etrééducation de l’organisation sémantique chez l’enfant : étude de cas. Glossa, 94, 48-69.
    • Dollaghan CA. (2007). The handbook forevidence-based practice in communication disorders. 169. Baltimore : Brookes Publishing
    • Durieux N, Pasleau F & Maillart C. (2012).Sensibilisation à l’Evidence-Based-Practice en logopédie. Les cahiers de l’ASELF, numéro 9, 7-15
    • Durieux N, Pasleau F, Vandenput S & MaillartC.(2013). Les orthophonistes utilisent-ils les données issues de la recherche scientifique ? Analyse des pratiques afin d’ajuster la formation universitaireen Belgique. Glossa 113, 110-118.
    • Maillart C & Durieux N. (2012). Uneinitiation à la méthodologie « Evidence-Based Practice » Illustration à partir d’un cas clinique. In C. Maillart et M.A. Schelstraete (Eds), Les dysphasies : de l’évaluation à la rééducation. Issy-les-Moulineaux : Elsevier Masson.
    • Sackett DL, Rosenberg WC, Muir Gray JA HaynesRB. & Richardson WS (1996). Evidence Based Medicine : what it is and what it isn’t. BMJ, 312, 71-72.
    • Sackett DL, Strauss SE, Richardson WS, RosenbergW & Haynes RB (2000). Evidence Based Medicine : how to practice and teach EBM (second edition). Edinburg : Churchill Livingstone, 261.