Protocoles de rééducation de la lecture.

  •  Titre:

    «Protocoles de rééducation de la lecture.»
  • Intervenant:

    Gilles LELOUP
  • Résumé:

    Depuis plusieurs années, des travaux scientifiques et cliniques valident des protocoles de rééducation de la lecture selon leprincipe des lignes de base, les recommandations issues de l’Evidence Based Practice (EBP : la pratique basée sur la preuve) et les principe de l’éducation thérapeutique du patient (ETP). L’apport de ces travaux permettent de renforcer une méthodologie de soin pour traiter un retard d’apprentissage ou un trouble spécifique du langage écrit sans pour autant négliger les aspects relationnels et l’estimede soi du patient.

    Objectif de la formation:

    Cette formation traite de la remédiation des troubles de la lecture chez l’enfant,l’adolescent. Après un bref rappel théorique et une proposition d’un cadre d’évaluation des troubles du langage écrit, il est proposé une revue des protocoles de rééducation. Cette revues’appuie sur les hypothèses actuelles causales d’un trouble de la lecture telles qu’une altération des compétences phonologiques/phonétiques, visuelles,sémantique et/ou des processus associés comme la mémoire, l’attention et plus globalement les fonctions exécutives. Un focus sera développé sur les facteursde risques et les facteurs de protection afin d’illustrer la variabilité des profils développementaux des enfants en clinique. A la suite, des protocolesdétaillés de remédiation de lecture seront développés et mis en pratique lors d’ateliers en proposant une méthodologie de soins selon le principe des lignes de base et de la pratique fondée sur les preuves issues de la littérature et de l’expérience clinique.
  • Programme:

    • 1ère journée:

      • 9h00-9h30: présentation du formateur et rappel des objectifs de la session. Présentation de la problématique. Synthèse et résumédes attentes des stagiaires + retour sur les questionnaire pré- formation (grilles APP).


      • 9h30-10h30: Echanges à partir du questionnaire remplis par les stagiaires. Rappel des causes explicatives d’untrouble de la lecture et d’un cadre général du bilan du langage écrit.

      • 10h30-10h45: pause

      • 10h45-12h30: Diagnostic orthophonique des troubles de la lecture. Facteurs de risques et de protection des troubles de la lecture.Principe de L’Evidence Based Practice et approche méthodologique de la remédiation des troubles de la lecture (lignes de base, intensité du traitement, partenariat avec les parents et les enseignants).

      • 12h30-14h00: pause repas

      • 14h00-15h30: Revue de protocoles scientifiques de rééducation du langage écrit selon le domaine phonologique et visuel.

      • 15h30-15h45: pause

      • 15h45-17h30: Revue de protocoles scientifiques de rééducation du langage écrit selonle domaine morphologique et les troubles associés (mémoire, attention, fonctions exécutives). Etude de cas d’adolescents et d’adultes dyslexiques oumauvais lecteurs.
    • 2ème journée:

      • 9h00-10h45: Techniques d’interventions orthophoniques et Education Thérapeutique du Patient: atelier - présentation de protocoles derééducation de la lecture.

      • 10h45-11h00: pause

      • 11h00-12h30: Description des cadres généraux d’intervention de la grande section de maternelle au lycée.

      • 12h30-14h00: pause repas

      • 14h00-15h45: L’adulte dyslexique : quelques spécificités du bilan et de la rééducation.

      • 15h45-16h00: pause

      • 16h00-17h15: Ateliers – Etudes de cas d’enfants, d’adolescents et d’adultes dyslexiques ou mauvais lecteurs (bilan et rééducation)et Synthèse.

      • 17h15-17h30: Questionnaire de satisfaction et de validation des acquis – Correction.
        Fin du stage
  • Durée:

    2 jours soit 14 heures en présentiel
  • Déroulé pédagogique de l’action:

    1. Activité d’analyse des pratiques (APP) en non présentiel, pré-session cognitive (grille à remplir directement sur le internet de l’AEPVLCwww.aepvlc.fr).
    2. Session cognitive présentielle.
    3. Activité d’EPP en non-présentiel, post-session cognitive.
  • Mise en œuvre des méthodes HAS:

    Approche dominante : cognitive complétée par une action d’analyses des pratiques articulée avec l’actioncognitive.
  • Moyen d’Encadrement:

    Un représentant de l’AEPVLC, sera présent lors de cette formation, pour assurer le suivi de l’enseignement etvérifier le bon fonctionnement de la formation.

    Une liste d’émargement sera signée au début de chaque demi-journée.

    Le responsable des relations avec les stagiaires est joignable par téléphone au 06.95.68.56.74, par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.ainsi que par courrier postal à : AEPVLC – 11 rue du Haut Pavé – 91150 – ETAMPES.
  • Méthodes pédagogiques mises en œuvre:

    • Support power point/pdf remis au stagiaire 10 jours avant le début du module,
    • Supports écrits et vidéos,
    • Ateliers, travaux pratiques, jeux de rôle.
  • Méthodes d’évaluation de l’action proposée:

    Questionnaire d’Evaluation des Pratiques Professionnels:

    La grille d’EPP est une méthode d’évaluation des pratiques qui mesure les écarts entre la pratique réelleobservée et la pratique attendue ou recommandée (recommandations de bonne pratique…) à partir de critères d’évaluation.

    En fonction des résultats d’une première analyse des pratiques professionnels, les professionnels mettent en place des actionsd’amélioration de la qualité des soins.

    L’impact de ces actions est évalué par une nouvelle mesure des écarts entre la pratique réelle observée et lapratique attendue ou recommandée selon les mêmes critères d’évaluation.

    Questionnaire de satisfaction:

    Un questionnaire de sortie de stage (évaluation critique de la formation par les participants) sera remis auxstagiaires à la fin de la session présentielle.

    Questionnaire d’évaluation des acquis:

    Analyse collective et rétrospective de cas cliniques ayant pour objectif la mise en œuvre et le suivipour améliorer la qualité et la sécurité des soins.

    Questionnaire d’évaluation de l’amélioration des pratiques à distance:

    Les questionnaires de satisfaction font l’objet d’une analyse qualitative et quantitative des résultats pourl’Association.

    Les questionnaires d’évaluation des acquis sont analysés par le formateur.

    L’analyse des réponses aux questionnaires met en évidence les moyens pédagogiques ayant eu le plus d’impact sur la pratique professionnelle des stagiaires, leur satisfaction et leur implication, ce qui permet au comité de pilotage de dégager des axes pertinents d’amélioration des formations ultérieures à mettre en œuvre, en terme de contenu, d’objectifs de formation, et de moyens.
  • Bibliographie:

    • Bois Parriaud F. Essai d'adaptation d'unentraînement intensif en pratique libérale. In : Lederlé E, editor. Les troubles du langage écrit : regards croisés. XIe Rencontre d'orthophonie.Paris, 8 et 9 décembre 2011. Isbergues : Ortho-Édition ; 2011. p. 177–202.
    • Borel-Maisonny, S. Langage oral et écrit. I.Pédagogie des notions de base. [réédition : 1978]. Paris : Delachaux et Niestlé ; 1960.
    • Casalis, S, Leloup, G. & Bois-Parriaud, F. La prise en charge des troubles spécifiques du langage écrit. Paris : Masson ; 2013.
    • Cavalli, E., Colé, P., Leloup, G., Poracchia-George, F., Sprenger-Charolles, L., & El Ahmadi, A (2017). Screening for dyslexia in university students: Toward a systematic validation procedure using ROCanalysis. Journal Learning Disabilities, 1-15, 2017.
    • De Cara B, Plaza M. Les outils informatisésd'aide à la lecture : un bilan des recherches. Approche neuropsychologique des apprentissages chez l'enfant 2010 ; 22 : 184–90.
    • Dehaene S. Les neurones de la lecture. Paris :Odile Jacob ; 2007.
    • Estienne F. Méthode d'initiation à l'écrit : pour les dyslexiques et les dysorthographiques. Paris : Masson ; 1999.
    • Ferrand, L. & Ayora, P. Psychologiecognitive de la lecture. 2015. Bruxelles : Solal.
    • Gentaz E, Colé P, Bara F. Évaluationd'entraînements multisensoriels de préparation à la lecture pour les enfants en grande section de maternelle : une étude sur la contribution du système haptique manuel. L'Année psychologique2003 ; 4 : 561–84.
    • Inserm. Expertise collective : dyslexie,dysorthographie, dyscalculie : bilan des données scientifiques. Paris : Inserm ; 2007. http://ist.inserm.fr/basisrapports/dyslexie.html.
    • Launay L, Perret M, Simon I, De Battista E. Et si on rééduquait surtout la voie lexicale ? In : Devevey A, éditor. Dyslexies, approches thérapeutiques, de la psychologiecognitive à la linguistique. Marseille : Solal ; 2009.
    • Leloup G., Dannappe A. Entraînements à lalecture répétée avec distracteurs musicaux chez des enfants souffrant de dyslexie. Entretiens d’Orthophonie, 2015, 1-10. Paris: Expansion Formation et Editions.
    • Leloup G . Les différentes approches dans lesprises en charges orthophoniques. In S. Casalis (Ed), Les dyslexies : décrire, expliquer, évaluer, traiter. Issy les Moulineaux : Masson-Elsevier, 2018.
    • Leloup G. Évaluation et dépistage des troublesdu langage écrit. In Casalis (Ed), Les dyslexies : décrire, expliquer, évaluer, traiter. Paris : Masson-Elsevier, 2018.
    • Leloup G. La remédiation phonologique. InCasalis (Ed), Les dyslexies : décrire, expliquer, évaluer, traiter. Paris : Masson-Elsevier, 2018.
    • Magnan A, Ecalle J, Veuillet E. Habiletés phonologiques, identification de mots écrits et déficits auditifs perceptifs chez les enfants dyslexiques : effet d'un entraînementaudiovisuel. Revue française de pédagogie 2005 ; 152 : 29–39.
    • Ramus F, Rosen S, Dakin SC, Day BL, Castellote JM, White S, et al. Theories of developmental dyslexia : insights from a multiple case study of dyslexic adults. Brain 2003 ;126 : 841–65.
    • Raynaud S, Plaza M. Dyslexie développementale etreprésentation sensorimotrice du phonème : le système alphabétique ne représente pas seulement la dimension sonore de laparole. Glossa 2006 ; 97 : 42–70.
    • Stanké B. (sous la direction de). Lesdyslexies-dysorthographies. 2016. Les presses de l’Université du Québec.
    • Sprenger-Charolles L. & Colé P. Lecture etdyslexie - 2e éd. : Approche cognitive. 2006. Malakoff: Dunod.
    • Torgesen JK, Wagner RK, Rashotte CA, AlexanderAW, Conway T. Preventive and remedial interventions for children with severe reading disabilities. Learn Disabil 1997 ; 8 : 51–62.
    • Touzin M. La rééducation des troublesspécifiques d'acquisition du langage écrit. In : Rousseau T, éditor. Les approches thérapeutiques. Tome II : Prise en charge orthophonique des troublesdu langage écrit. Isbergues : Ortho-Édition ; 2008. p. 67–88.
    • Valdois S, Launay L. Évaluation et rééducationcognitives des dyslexies développementales : illustration à partir d'une étude de cas. In : Azouvi P, Perrier D, Van der Linden M, editors. La rééducation en neuropsychologie: études de cas. Marseille : Solal ; 1999. p. 95–116.